Une année de blogging : rétrospective et perspectives

Sharing is caring!

Une année de blogging ça se fête! Joyeux anniversaire à moi-même (rires) et merci à tous d’avoir rendu mon adhésion dans ce monde facile. Cet anniversaire est pour moi l’occasion de faire un retour sur le passé : faire une introspection, voir si les objectifs qui étaient fixés au départ ont été respectés, sinon se projeter dans le futur, se donner les moyens d’atteindre les objectifs qui n’ont pas encore été atteints et s’en fixer de nouveaux.

Le debut d’une belle histoire d’amour…

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais vous raconter comment m’est venue l’idée d’être blogueuse. Il y a des années, je détestais écrire, pourtant on ne cessait de me dire que j’avais une belle plume mais je me refusais à cet exercice. Je me souviens qu’en 2015, lors du festival de Selingue, j’ai rencontré un blogueur du nom de Moussa Magassa qui s’était présenté en tant que blogueur. J’avoue que je me suis dit « c’est quoi ça encore ? Je parie que c’est juste pour bluffer » et quand il m’a demandé d’adhérer à l’association d’ici je l’ai catégoriquement rejeté.
Mais début février, une rencontre m’a bouleversée et m’a positivement déstabilisée à propos du blogging. Lors de son passage à Bamako pour les Journées de la Beauté et du Bien Être, j’ai rencontré l’imminente, l’audacieuse et belle Fatou N’Diaye, icone de la blogosphère française. J’ai alors commencé à m’intéresser à ce nouveau métier que l’on s’approprie. Après avoir été atteinte du virus, j’ai demandé conseil auprès de plusieurs blogueurs, notamment sur mon idée de commencer enfin à bloguer et aussi sur le créneau que je voudrais défendre : la promotion des patrimoines culturels du Mali, d’Afrique et du monde. Ce sujet m’inspire à plus d’un titre, et c’est comme cela que le 24 février je publiais mon premier article sur mon premier blog : www.almanebere.wordpress.com
Avec pour titre : Sadya décida et le blog fut!
Un premier article visiblement réussi, vu le nombre de partage sur toutes les plateformes (Facebook, Twitter, etc).
Puis je me rendais à Dakar pour une formation de cinq semaines et je publiais un deuxième article sur ma première expérience en avion, avec pour titre « Une gaou dans l’avion ».
Celui-là aussi m’a valu plusieurs nouveaux abonnés. Lors de mon séjour à Dakar, nous étions 230 jeunes à recevoir cette formation, et nous avions initié des activités pour les festivités du 8 mars, Journée Internationale de la Femme. Ma contribution modeste fut à travers ma plume. Un article sur le féminisme : rendre hommage aux femmes à travers une journée, les nombreuses luttes qui ont finalement payées, les manifestations de sa célébration dans les entreprises, dans les familles… et mon opinion propre sur cette journée. Là encore j’ai gagné plus de 200 abonnés. Enfin l’article sur ma visite à l’Ile de Gorée ayant pour titre ‘’Je suis une fille d’esclaves!’’, cet article a touché aux sensibilités de tous ceux qui se sont un jour rendus à Gorée.

Une autre belle aventure
Mi-mars, je postulais au concours RFI organisé pour les jeunes talents blogueurs francophones. Les résultats sont tombés un mois après. J’étais admise au concours et je faisais désormais partie de la grande communauté des bloggeurs francophones RFI Mondoblog, ce qui impliquait un nouveau blog avec leur nom de domaines, plus d’ouverture au monde et plusieurs opportunités. Trois semaines après je publiais mon premier article sur mon nouveau blog : www.patrimonde.mondoblog.org Cet article je l’ai écrit à mon retour de Tunisie (Sousse), son titre ‘’Sousse, une ville somptueuse et pétrie d’histoires !’’
De fil en aiguille, j’ai commencé à mieux comprendre le blogging, je prenais un plaisir fou à partager mes voyages (qui étaient pour la plupart pour mes actions bénévoles, mes découvertes etc.)
Ensuite il y a eu une longue pause, à un point tel que j’ai perdu beaucoup d’abonnés. C’est à ce moment que je me suis rendu compte que j’étais effectivement suivie. Lorsque je rencontrais des amis virtuels à des activités on me demandait : « je ne vois plus d’articles sur ton blog » ou « tu as arrêté d’écrire? »
Ces commentaires me hantaient, me poussaient à trouver un article à écrire. Mais mon souci de sincérité faisait que je me suis à chaque fois refusée à écrire sur un site que je n’avais pas encore visité, je préfère voir de mes propres yeux et écrire.
Cette longue pause s’explique par le fait que, dans mes objectifs pour l’année, je devais finir de rassembler et d’ordonner mes écrits pour sortir mon livre. Objectif réalisé et j’espère que ceux qui attendaient mes quelques phrases sauront comprendre ce silence.
Septembre, mon blog m’a valu de participer à un programme de formation de trois semaines, organisé par l’ambassade des États Unis d’Amérique au Mali, sur le rôle des journalistes et blogueurs dans la résolution des conflits. Cette formation était sanctionnée par une attestation.
En Décembre, mon blog fut retenu parmi les blogs de référence pour communiquer autour d’un évènement à dimension nationale pour une organisation internationale.
En Janvier, j’obtenais un contrat de consultation pour la communication autour d’un projet de livre d’une grande figure politique nationale du Mali.
En février, nous (mon blog et moi) paraissions dans le numéro dédié aux femmes qui travaillent dans le digital du magazine Sadio Mag disponible également en ligne : www.sadio.osmose-events.com
Mes perspectives pour ce nouvel âge sont : réanimer mon premier blog en retranscrivant en anglais les articles qui seront publiés sur le présent blog, obtenir toujours plus d’avis personnels sur des sujets qui me passionnent, promouvoir plus de sites que ça n’a été fait jusque maintenant, et plus de folies et de passions à partager !

Finalement notre amour a survécu

Image symbolisant la fete autour d’un anniversaire

Quand j’y repense, je crois que nous avons fait du chemin mon blog et moi et je suis fière de mon bébé qui a aujourd’hui un an. Je nous souhaite de belles années encore couronnées d’excitants voyages, d’articles poignants sur les réalités du monde, de beaux sites historiques à faire découvrir, beaucoup, beaucoup de voyages, de passions, de folies.

Sharing is caring!

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *