C’est quoi être une femme africaine en 2020 ?

Article : C’est quoi être une femme africaine en 2020 ?
10 août 2020

C’est quoi être une femme africaine en 2020 ?

A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA), une date qui très souvent passe inaperçue même pour certains acteurs et défenseurs des Droits des Femmes. Au regard du contexte de l’adoption de cette date, il est assez important aujourd’hui pour les femmes africaines de s’approprier cette date, plus pour la femme africaine de se demander sincèrement c’est quoi être une femme africaine en 2020 ?

La Journée Internationale de la Femme Africaine est née à l’initiative de Aoua KEITA, militante anti coloniale, écrivaine et première femme députée malienne à Dar Es Salam en Tanzanie en 1962. Avec d’autres femmes africaines, une première rencontre eut lieu le 31 Juillet 1962 en Tanzanie et mirent en place la première organisation de femmes africaines dénommée La Conférence des Femmes Africaines qui deviendra l’Organisation Panafricaine des Femmes (OPF).  Les Nations Unies en 1962, promulguèrent la JIFA à la suite de la rencontre des pionnières de cette organisation, puis officiellement adoptée le 31 juillet 1974, lors du premier Congrès de l’Organisation panafricaine des femmes à Dakar. L’idéal pour ces femmes au départ était de s’unir au-delà des différences géographiques, ethniques et linguistiques participer à rendre meilleur la condition des femmes africaines.

Cette date contrairement au 08 Mars n’est pas aussi médiatisée et reconnue par les acteurs/actrices, Défenseures des Droits des Femmes.

Cette date fut pour moi, le lieu de me questionner par rapport à un certain nombre de questions, de voir au-delà des acquis juridiques et institutionnels, si le quotidien de la femme africaine s’est tant amélioré que cela ou encore d’analyser quel est l’idéal de la Femme Africaine et plus loin qui est cette femme Africaine de 2020 à l’ère de tant d’influences extérieures.

C’est quoi être une femme africaine ?

Alors aujourd’hui, être une femme africaine, est-ce synonyme de fierté ? de responsabilité ? de combat ? Et quelles sont, en même temps, les aspirations ou les frustrations ?

Un monde en plein mariage, un monde en perpétuelle évolution avec des communautés qui migrent de plus en plus vers d’autres horizons et ces communautés emportent avec eux une partie de la culture, du mode de vie, des idées et des habitudes de leur communauté d’accueil. Ces communautés aussi lèguent une partie de ces coutumes et modes de vie à leur communauté d’accueil ce qui amène inévitablement un mariage, un brassage de culture et d’identité.

L’histoire de l’Afrique fut marquée par beaucoup d’évènements entre autres l’arrivée des religions monothéistes, l’arrivé du colon, son règne et son retrait, le soleil des indépendances, la liberté retrouvée de l’Afrique mais ayant hérité du système du colonisateur. Ces évènements ont aussi causé des effets comme la pauvreté, les guerres à la suite desquelles bon nombre de communautés se sont déplacés pour se refugier vers des espaces plus sûrs.

Ces évènements ont eu beaucoup d’impact sur le quotidien, la vie des femmes africaines, en plus de la rencontre des civilisations, la mondialisation, s’ajoute la Révolution Numérique et les Débats pour l’Egalité des Sexes, qui donnent lieu à un monde plus global, un monde où tout le monde est connecté.

Pour comprendre qui est la femme africaine de 2020, il est important de révéler quelques facteurs qui façonnent la mentalité et le vécu des femmes africaines. Ces facteurs sont entre autres : les pesanteurs socio-culturelles, les traditions et coutumes, les lois qui se contredisent souvent par rapport à la situation géographique, les pratiques culturelles néfastes, le non accès à l’eau potable dans beaucoup de zones, les problèmes liés à l’acquisition de propriétés foncières, les mariages forcés et mariages d’enfants, l’accès aux services de la santé de la reproduction, la participation des femmes au processus de développement et leur participation dans la politique.

Ces quelques facteurs influencent quotidiennement les femmes que ce soit celle qui se trouve dans les milieux ruraux ou les grandes villes mais à différentes manifestations. Très souvent, les recherches sur internet liées à la femme africaine montrent soit celle qui est liée à la pauvreté, celle qui est dans les champs avec beaucoup d’enfants, qui est sur un vélo transportant du bois. Elle représente la femme africaine par excellence mais, il y a aussi une nouvelle génération de femmes africaines.

Cela nous amène à dire que la femme africaine est singulière du fait de son authenticité et son appartenance à une riche culture mais elle est aussi plurielle car leurs vécus diffèrent en fonction de là où elles vivent. En parlant de cette pluralité et de ce contraste de visions et de vécus dû à la position géographique des femmes africaines, nous allons donc parler de trois types de femmes africaines : celle qui vit dans les milieux ruraux, celle qui habite les grandes villes et celle qui vient de la Diaspora.

Le reste à suivre dans le prochain article. Mais avant, laissez nous en commentaire ce que vous pensez de la femme africaine actuelle.

Partagez

Commentaires

Fatim
Répondre

Pour moi la femme africaine actuelle c'est vraiment cette femme plurielle qu'elle soit en campagne ou en ville. Celle qui veut continuer à voler de ses propres ailes et s'ouvrir au monde!

Hâte de lire la suite Sadya! Bravo!

Diaraye Diallo
Répondre

Hâte de lire la suite. Super article!

Naren Souckô
Répondre

La femme Africaine dit-on est le pilier de la famille et de la société. Elle est celle qui doit incarner les valeurs de la tradition. C'est celle qui doit apprendre à se taire même quand elle a raison. C est celle qui doit se soumettre à son époux pour le bien-être et l'avenir de ses enfants. La femme Africaine est celle qui est destinée à se marier et cela doit être la priorité des priorités pour elle . Elle n'a pas besoin d'être ambitieuse tout cela n'est qu'un luxe. Sa seule place est auprès de son mari et de ses enfants. Enfin, c'est celle qui doit souffrir dans son foyer, sans se défendre ni défier son époux . C'est en cela qu'elle aura le paradis.

Naren Souckô
Répondre

En ce qui me concerne, au delà de cette caricature de la femme Africaine qui continue de se perpétuer depuis la nuit des temps , il est temps selon moi de reconsidérer cette image de la femme Africaine. Je rêve de la femme Africaine indépendante financièrement et émotionnellement , épanouie et sûre d'elle. Celle qui fait ses propres choix de vie sans craindre les préjugés et la pression sociale. Celle pour qui le mariage n'est pas une fins en soi, mais un chapitre de vie. Celle qui connaît et réclame ses droits, quand il faut. Celle qui a la conviction que l'avenir de ses enfants dépend de la seule bonne éducation qu'elle puisse leur offrir et non d'accepter et de supporter un malade mental qui pense détenir le pouvoir sur elle. Si, je suis sûre d'une chose un enfant est le fruit de l'union de deux personnes. Son avenir dépendra de la bonne éducation et l'amour de ses deux géniteurs. SANS oublier le bon environnement sans violence ni injustice que ces derniers sont tenus à leur offrir.

Edem
Répondre

Excellent Article. La Femme africaine aujourd'hui fait fait face à beaucoup de réalités qui diffèrent non seulement de ces trois facteurs cités dans cet article, mais aussi de la Région ou le pays.

Par ailleurs, je voudrais que vous abordez aussi dans vos prochaines éditions la scolarisation de la jeune fille africaine. Beaucoup restent toujours à faire dans ce secteur.
Merci

Fatim
Répondre

Pour moi la femme africaine actuelle c'est vraiment celle qui est plurielle qu'elle soit en campagne ou en ville.
Cette femme qui veut continuer à voler de ses propres ailes et s'ouvrir au monde!

Hâte de lire la suite Sadya ! Bravo !

Naren Souckô
Répondre

La femme Africaine dit-on est le pilier de la famille et de la société. Elle est celle qui doit incarner les valeurs de la tradition. C'est celle qui doit apprendre à se taire même quand elle a raison. C est celle qui doit se soumettre à son époux pour le bien-être et l'avenir de ses enfants. La femme Africaine c'est celle qui est destinée à se marier et cela doit être la priorité des priorités pour elle . Elle n'a pas besoin d'être ambitieuse tout cela n'est qu'un luxe. Sa seule place est auprès de son mari et de ses enfants. Enfin, c'est celle qui doit souffrir dans son foyer, sans se défendre ni défier son époux . C'est en cela qu'elle aura le paradis.

Naren Souckô
Répondre

La femme Africaine dit-on est le pilier de la famille et de la société. Elle est celle qui doit incarner les valeurs de la tradition. C'est celle qui doit apprendre à se taire même quand elle a raison. C est celle qui doit se soumettre à son époux pour le bien-être et l'avenir de ses enfants. La femme Africaine est celle qui est destinée à se marier et cela doit être la priorité des priorités pour elle . Elle n'a pas besoin d'être ambitieuse tout cela n'est qu'un luxe. Sa seule place est auprès de son mari et de ses enfants. Enfin, c'est celle qui doit souffrir dans son foyer, sans se défendre ni défier son époux . C'est en cela qu'elle aura le paradis.

Alhassane Daffy KEITA
Répondre

Etre femme africaine en 2020, c'est <> .#Genre_en_action_