Sambè Sambè au Mali

Sharing is caring!

Le ramadan touche déjà à sa fin. Pour récompenser les fidèles pour un mois d’abstinence, il s’est achevé par une fête appelée Aïd El-Fitr ou « fête de ramadan ». Cette fête tant attendue a été célébrée dans beaucoup de pays le dimanche 26 juin. Je vous fais vivre la journée d’Aid El-Fitr au Mali.

A trois jours de la fête, les filles remplacent les foulards par de belles coiffures et les mosquées sont progressivement désertées. La veille, le marché rose de Bamako est plein à craquer car les Maliens attendent très souvent la dernière minute pour faire leurs achats : pour la cuisine comme pour les habits, les chaussures ou les accessoires de fête. Les salons de coiffure, c’est encore pire. J’ai dû patienter cinq heures pour me faire une coiffure de moins de deux heures. Les hommes, eux, ont d’autres chats à fouetter. Ils vont chercher des bœufs ou des moutons.

La veille, dès 19h, les messages de bonne fête commencent à tomber comme de la pluie. Le jour de la fête tout le monde se réveille à l’aube. Les femmes, pour faire la cuisine, et les hommes, pour aller à la prière du matin. Avant d’aller à la prière, chaque chef de famille doit faire l’aumône au nom de toutes les personnes qui sont à sa tutelle. Il remplit des bols de mil. Chaque bol est un don à une personne qui est dans le besoin. Quelques minutes avant la prière, voilà les hommes tous bien habillés, tandis que les femmes sont en cuisine entre joie et potins.  Après la prière, tout le monde va saluer les familles voisines dans l’excitation, la convivialité et la bonne humeur. Tout le monde se salue et demande pardon. On présente ses vœux et on rappelle tout son amour à ses proches.

Il est enfin 13 heures et on sent déjà la bonne odeur émaner de la cuisine. Cette odeur envoûtante et enivrante, c’est l’aspect le plus important de la fête. Quant aux enfants, ils se mettent sur leur 31 et, à la différence des personnes âgées, qui ne vont saluer que leurs proches, les enfants font du porte-à-porte pour avoir de l’argent ou des friandises. Une fois les plats prêts, ils sont partagés et tout le monde mange ensemble. Après le déjeuner, certains jouent de la musique, d’autres font le grin. Moi, je vais dormir tranquillement pour récupérer de la fatigue de la journée.

Le reste de la journée est consacré aux salutations en ville. On y voit tous genres de style comme à la Dakar Fashion Week. Un proverbe de chez moi dit : « Si l’on veut épouser une femme, il ne faut pas le faire le jour de la fête » Pour la simple raison qu’elles sont toutes belles et on ne sait plus qui l’est réellement.

La nuit, c’est la fête. Il y a toujours des soirées privées, des dîners de gala, des soirées karaoké, des animations orchestrales. Les restaurants, les boites de nuit sont pleins à craquer et quel que soit ton goût tu trouveras ta pointure.

La fête de ramadan est vraiment un moment symbolique pour les musulmans. C’est aussi l’occasion de s’amuser et de récompenser le temps d’abstinence.

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *